Ce gracieux portrait,  fixe les traits de la fille de Jean-Joseph d’Albenas, officier au régiment de Touraine, qui s’illustra dans la guerre d’Indépendance en Amérique, avant de s’installer à Toulouse.

Athénaïs est vêtue d’une robe claire à taille haute et manches ballon comme en portent les femmes à la mode à la fin du 1er Empire.

La lumière oblique qui éclaire de haut en bas la silhouette de la fillette est différente de celle du paysage. Elle correspond en fait à la lumière de l’atelier où le jeune modèle a pris la pose.

Le paysage vallonné n’est qu’un fond de décor qui encadre le portrait, procédé que l’on retrouvera  utilisé dans les studio des premiers photographes. Avec son joli ciel nuageux, sa succession de plans clairs et sombres, il suit les règles de composition du paysage classique et conduit notre regard de la fabrique située en haut de la colline vers une cascade qu’enjambe un petit pont, au premier plan.

L’œuvre de Boilly qui rend compte par la scène de genre de la vie des classes moyennes dans la société parisienne, connaît une grande vogue sous l’Empire et jusque dans les années 1830.  Après 1800, ses compositions deviennent plus complexes en s’animant de nombreuses figures. Descriptions amusées de la vie moderne, elles sont d’une exécution minutieuse et d’une palette raffinée. L’artiste s’enthousiasme pour la lithographie naissante et inaugure la grande lignée des caricaturistes du XIXe siècle avec son Recueil de grimaces paru en 1823, qui  influencera Daumier.

Ses talents d’observateur et la nécessité d’assurer le quotidien, le conduisent à produire une grande quantité de portraits, dont il décline tous les genres : tableaux de famille (La famille Gohin, 1787, Paris, musée des Arts décoratifs), portraits de groupe, études d’expression (Lille, musée des Beaux-Arts) ou petites physionomies en buste (Paris, musée Marmottan). Les portraits en pied sur fond de paysage constituent l’aspect le plus raffiné de sa production.

I. C.

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Le portail des collections permet d'effectuer des recherches au sein des collections des 14 musées municipaux parisiens (environ 336 000 œuvres dont 42 000 œuvres du Petit Palais).

Il est également possible de télécharger gratuitement près de 12 000 images d'œuvres du musée.

Consulter le portail des collections
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.