D’origine alsacienne, Théodore Deck commence sa carrière de céramiste à Strasbourg, dans une fabrique de poêles en faïence. En 1851, il s’installe à Paris et ouvre son propre atelier.

Deck a cherché à retrouver les techniques de fabrication et de décoration des anciennes fabriques. Il copie et interprète les céramiques de Saint Porchaire, les faïences d’Iznik, et les majoliques italiennes. Eclectique par tempérament et par formation, Deck fait preuve aussi d’une grande activité d’inventeur et de découvreur. Ainsi, il parvient à créer un bleu turquoise, dit « bleu Deck » et met au point la technique des fonds d’or qui lui permet d’obtenir un Grand prix à l’Exposition universelle de 1878.

Sa célébrité croissante lui vaut d’être appelé à diriger en 1887 la Manufacture de Sèvres. Deck collabore à de nombreuses reprises avec des peintres et des sculpteurs, notamment Albert Anker, Raphaël Collin et François Ehrmann qui lui a fourni le dessin de ce plat. Ehrmann s’est largement inspiré des majoliques réalisées à Castel Durante autour de 1530 pour réaliser ce pastiche néo-Renaissance. Même le cadre en bois est conforme à l’idée que l’on se faisait au XIXe siècle de la présentation des majoliques.

D. M.

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Le portail des collections permet d'effectuer des recherches au sein des collections des 14 musées municipaux parisiens (environ 336 000 œuvres dont 43 000 œuvres du Petit Palais).

Il est également possible de télécharger gratuitement près de 12 000 images d'œuvres du musée.

Consulter le portail des collections
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.