?> Les premières funérailles | Petit Palais

Ce groupe d’inspiration biblique met en scène Adam et Eve portant leur fils Abel, victime de la jalousie de son frère Caïn. Médaille d’honneur au Salon de 1878, le modèle en plâtre est alors considéré comme « la manifestation la plus haute des sentiments que peut exprimer la sculpture ».

Nourri de références formelles à Michel-Ange ou au Bernin, Barrias situe néanmoins la scène de deuil dans une Préhistoire de fantaisie évoquée par un silex taillé. Adam est doté d’un visage farouche aux traits gaulois, autre allusion aux premiers temps de l’humanité. Par contraste, les corps d’Eve et d’Abel se réclament de modèles antiques revus par la Renaissance. Les trois personnages sont unis dans une composition pyramidale en gradin, qui joue sur les rapports entre les corps.

Avec cette reconstitution imaginaire de la première irruption de la mort, Barrias fait une brillante synthèse des courants néoclassique, romantique et réaliste.

A. S.

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Le portail des collections permet d'effectuer des recherches au sein des collections des 14 musées municipaux parisiens (environ 336 000 œuvres dont 43 000 œuvres du Petit Palais).

Il est également possible de télécharger gratuitement près de 12 000 images d'œuvres du musée.

Consulter le portail des collections
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.