?> L'Analyse | Petit Palais

Dans la peinture hollandaise du XVIIe siècle, l’examen d’un flacon d’urines servait à représenter les médecins, souvent de manière satirique, en les assimilant à des charlatans. Le costume fantaisiste était un marqueur de distinction entre le bon et le mauvais médecin (Gérard Dou, Le Médecin, Vienne, Kunsthistorisches Museum).

Assis à sa table de travail, l’homme examine une fiole. Vêtu de noir et coiffé d'un chapeau, il soulève le flacon à hauteur d’yeux, pour l'examiner à la lumière du jour. En bon scientifique, il a consulté l’herbier ouvert sur sa table de travail et s’apprête à  tirer les conclusions de son analyse sur un feuillet, vierge de tout commentaire.

C’est en savant qu’Adriaen Van Ostade a représenté son potentiel médecin. Le regard concentré, la sagesse imprégnant ses traits, il se rapproche plus de l’iconographie des hommes de loi dans leur étude, que du charlatan.La finesse de la peinture et le rendu des textures, comme celui du tapis de table oriental, sont caractéristiques de l’évolution de la peinture de Van Ostade dans les années 1660, vers une plus grande maturité artistique. Chaque élément de la composition est rendu avec naturalisme, conférant ainsi au portrait du savant une dimension psychologique.

A. R.

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Le portail des collections permet d'effectuer des recherches au sein des collections des 14 musées municipaux parisiens (environ 336 000 œuvres dont 43 000 œuvres du Petit Palais).

Il est également possible de télécharger gratuitement près de 12 000 images d'œuvres du musée.

Consulter le portail des collections
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.