Rembrandt a souvent représenté les personnages bibliques parés de luxueux costumes orientaux. Dans cet autoportrait en pied, il se campe en prince oriental : turban à plume,  tunique satinée ceinturée d'une écharpe rayée rebrodée d'or et de pierres précieuses, lourd manteau de velours. La main droite, gantée, repose nonchalamment sur une canne, tandis que la gauche s'appuie sur la hanche.

Dans le fond à gauche, on distingue une table sur laquelle sont disposés quelques objets métalliques parmi lesquels un casque romain dont la présence renforce le côté artificiel du déguisement. Aux pieds de l'artiste, figure un barbet, à l'époque utilisé pour la chasse aux oiseaux d'eau en raison de son pelage fourni qui le protégeait du froid. La partie postérieure de son corps était tondue pour lui éviter de se noyer dans les marais. Des radiographies ont révélé que ce chien a été ajouté postérieurement par Rembrandt, pour masquer ses jambes dont la position semblait lui déplaire.

Parmi les quatre-vingt autoportraits que nous possédons de Rembrandt, celui du Petit Palais est le seul sur lequel l’artiste se soit représenté en pied, ce qui constitue toute son originalité. Il a probablement été réalisé à Leyde, en 1631, avant le départ du maître pour Amsterdam. Les erreurs de proportion ont, cependant, parfois remis en cause l’attribution à Rembrandt.

A. R.

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Le portail des collections permet d'effectuer des recherches au sein des collections des 14 musées municipaux parisiens (environ 336 000 œuvres dont 42 000 œuvres du Petit Palais).

Il est également possible de télécharger gratuitement près de 12 000 images d'œuvres du musée.

Consulter le portail des collections
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.