Du 12 septembre 2023 au 14 janvier 2024

Exposition temporaire

Trésors en noir et blanc

Avenue Winston Churchill 75008 Paris

Tel : 01 53 43 40 00

Gratuit : - 18 ans

Le Petit Palais met à l’honneur son riche cabinet d’arts graphiques à travers une sélection d’une centaine de feuilles des grands maîtres de l’estampe, de Dürer à Toulouse- Lautrec, en passant par Rembrandt, Callot et Goya. L’estampe est en effet l’un des points forts des collections du Petit Palais, reflet du goût de ses fondateurs, les frères Auguste et Eugène Dutuit, puis du conservateur Henry Lapauze, qui s’attache à créer un musée de l’Estampe moderne au sein même du Petit Palais.

C’est à Eugène Dutuit (1807-1886), l’aîné des deux frères, que revient le mérite d’avoir formé la collection d’estampes, une spécialité vers laquelle le conduisent un intérêt personnel et une solide culture classique. Entre son premier achat, en 1829, et sa mort, il parvient à rassembler plus de 12 000 estampes originales signées des plus grands peintres-graveurs de leur temps : les écoles du nord avec l’œuvre gravé presque complet de Lucas de Leyde, Martin Schongauer, Albrecht Dürer et Rembrandt ; l’Italie avec un ensemble exceptionnel de nielles - les pièces les plus représentatives des premiers graveurs florentins -, le corpus de Marcantonio Raimondi, l’interprète de Raphaël ; dans l’école française brillent les noms de Jacques Callot et Claude Le Lorrain. Il faut citer enfin la personnalité de Goya, grand maître de l’aquatinte.

Grâce aux frères Dutuit, la place de l’estampe au sein des collections de ce nouveau musée est assurée, mais une place doit encore être faite à la création contemporaine. À bien des égards, l’ouvrage Le Palais des Beaux-Arts de la Ville de Paris (Petit Palais) que publie Henry Lapauze, conservateur du Petit Palais, en 1910, fait figure de manifeste. Il explique la création du musée de l’Estampe moderne, qui ouvre en 1908 au sein même du Petit Palais. Les noms de donateurs et d’artistes égrainés indiquent bien le succès de cette collecte : Bracquemond, Delacroix, Fantin-Latour, Toulouse-Lautrec… Lapauze souligne également un effort tout particulier pour mettre en valeur l’estampe en couleurs, d’emblée représentée par un bel ensemble grâce au soutien du marchand d’art et éditeur Georges Petit.

En suivant le fil de l’histoire des collections, l’exposition permet de découvrir un véritable panorama technique, iconographique et stylistique de l’estampe du XVe au XXe siècle, à travers ses plus illustres représentants.

Commissariat général :

  • Annick Lemoine, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du Petit Palais.

Commissariat scientifique :

  • Anne-Charlotte Cathelineau, conservatrice en chef du patrimoine, chargée des collections d’arts graphiques avant 1800 et des sculptures.
  • Clara Roca, conservatrice du patrimoine, chargée des collections d’arts graphiques après 1800 et des photographies.
  • Joëlle Raineau, collaboratrice scientifique au département des arts graphiques