Du 06 octobre 2020 au 17 janvier 2021

Exposition temporaire

Laurence Aëgerter

Ici mieux qu'en face

#LaurenceAegerter

Avenue Winston Churchill 75008 Paris

Tel : 01 53 43 40 00

Entrée libre

Au sein d’un parcours articulé autour d’une cinquantaine d’œuvres distillées dans les différents espaces du musée, Laurence Aëgerter invite le public à découvrir ou redécouvrir les collections du Petit Palais, dans un vis-à-vis mêlant poésie et sensibilité

Laurence Aëgerter cultive depuis l’enfance une passion pour les tableaux et les antiquités, les encyclopédies et les manuels pratiques, les catalogues de musées et les images. En 1993, elle quitte la France pour les Pays-Bas, où elle vit et travaille depuis, pour poursuivre des études d’histoire de l’art puis d’arts visuels. Fascinée par les chefs-d’œuvre comme par les plus petits objets du quotidien, elle s’émerveille sans relâche de la beauté des choses et de l’infinité de leurs perceptions.

La proposition de l’artiste au sein du Petit Palais reflète son insatiable curiosité pour un lieu avec lequel elle a entretenu pendant plus de deux ans une correspondance visuelle, sensible et poétique. Imprégnée tant de son architecture que de ses collections, elle s’immisce de salle en salle jusqu’au jardin, et invente des vis-à-vis troublants et stimulants avec les œuvres. Touchée par leur grâce mais aussi par leur fragilité, elle vient prendre soin de ces objets endormis et leur offre de nouvelles vies.

Les dispositifs qu’elle imagine participent d’un même désir d’échappatoire. C’est en révélant l’envers du réel, entre illusion et réalité, qu’elle construit des histoires. Ses scénarios provoquent des collisions et des glissements et le hasard et l’imaginaire s’invitent à sa table de création. Sur le principe du miroir ou du trompe-l’œil, elle aime retourner les situations et ouvrir d’autres champs des possibles à la représentation du monde.

La permanence de la mémoire, le chemin du temps et la précarité de nos existences ne cessent de l’habiter. Comme pour mieux les exorciser, elle échafaude une promenade joyeuse qui joue des superpositions, des dédoublements et des métamorphoses. Les photographies, sculptures et œuvres textiles qu’elle nous livre sont la preuve qu’il est possible de jouer avec les fantômes de notre passé. Dans ce voyage inattendu, Laurence Aëgerter nous accompagne à travers plusieurs siècles de l’histoire de l’art et réinvente un musée pour y souffler un vent de liberté.

Commissariat :

Fannie Escoulen (commissaire invitée), Susana Gallego-Cuesta, Christophe Leribault, Clara Roca (commissaires du Petit Palais)

 

L'exposition a été réalisée grâce au Mondriaan Fund

Elle bénéficie du soutien de l'Ambassade des Pays-Bas

 

 

Autour de l’exposition