Le site utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de ce site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus et gérer ses paramètres ici.

Paris 1900

En 1900, la vie artistique continue à être dominée par le Salon, cette manifestation annuelle qui définit un art officiel.

De nombreux peintres se consacrent au portrait et fixent les traits de types parisiens (Giron) ou d’icônes du siècle (Clairin). L’Exposition universelle confirme deux courants artistiques apparus au milieu des années 1870 et au début des années 1880 : l’impressionnisme et le symbolisme. En marge de ces deux tendances, Gustave Doré, mieux connu comme illustrateur est un immense peintre d’histoire. Peint par Cézanne, Bonnard et Renoir, le marchand Ambroise Vollard joue un rôle déterminant dans la reconnaissance des avant-gardes.

1900 voit l’apogée du goût de la IIIe République pour la statuaire publique. Parallèlement, les sculpteurs trouvent de nouveaux champs d’expérimentation. Maillol et Renoir redécouvrent l’antique, Carriès et Cros, créateurs singuliers fascinés par la couleur, effacent les frontières habituelles entre les arts majeurs et les arts mineurs. Rodin occupe une place prépondérante dans la sculpture fin de siècle. Il explore toutes les possibilités expressives de la sculpture et réinvente son rapport à l’architecture et au monument. Plusieurs de ses élèves, tels Bourdelle et Camille Claudel, parviennent à se dégager de l’influence du maître et à faire œuvre originale.

L’époque 1900 voit le triomphe de l’Art nouveau. Progressivement admis dans les Salons, l’objet d’art acquiert une dignité nouvelle. Confronté à l’épuisement des styles historiques, de grands artistes trouvent dans la nature une nouvelle source d’inspiration. A Nancy et à Paris, le verrier Emile Gallé, l’architecte Hector Guimard, les bijoutiers Lalique et Fouquet, renouvellent les arts de la parure et du décor.

Entre tradition et modernité, peintures, sculptures et objets d’art résument ainsi le goût d’une époque.

Aetas Aurea (L’Âge d’or) Découvrir

Aetas Aurea (L’Âge d’or)

Medardo Rosso Turin (Italie), 1858 - Milan (Italie), 1928

Ambroise Vollard au foulard rouge Découvrir

Ambroise Vollard au foulard rouge

Pierre-Auguste Renoir Limoges, 1841 - Cagnes, 1919

Arion Découvrir

Arion

Gustave Moreau Paris, 1826 - Paris, 1898

Baigneuses à Perros-Guirec Découvrir

Baigneuses à Perros-Guirec

Maurice Denis Granville, 1870 – Paris, 1943

Bal blanc Découvrir

Bal blanc

Joseph-Marius Avy Marseille, 1871 – Paris, 1939

Bal du 14 juillet Découvrir

Bal du 14 juillet

Théophile Alexandre Steinlen Lausanne, 1859 – Paris, 1923

Larche, Buste d'enfant (portrait présumé de Marcel Lerolle), PPS3810 Découvrir

Buste d'enfant (portrait présumé de Marcel Lerolle)

Raoul Larche Saint-André-de-Cubzac, 1860 - Paris, 1912

Centaure et Dryade Découvrir

Centaure et dryade

Henry Cros Narbonne, 1840 - Paris, 1907

Armand Point, Coffret aux paons, OGAL75 Découvrir

Coffret «aux paons»

Armand Point Alger, 1861 – Naples, 1932

Base de données des oeuvres de la Ville de Paris

Base de données des oeuvres de la Ville de Paris

Le catalogue en ligne des collections du Petit Palais compte aujourd'hui près de 35000 notices d'oeuvres et continue à s'enrichir progressivement.

Consulter le catalogue en ligne des collections du Petit Palais
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.