?> Don de carnets d'Alexandre Nozal | Petit Palais

Don de carnets d'Alexandre Nozal

En 2019, trente-et-un carnets d’Alexandre Nozal (1852-1929), peintre dessinateur paysagiste, passionné de voyages, sont venus enrichir les collections du Petit Palais.

Anonyme, Photographie de Nozal au travail, collection particulière Exposition en ligne : « Alexandre Nozal (1852-1929), l’artiste voyageur »

Ils rendent compte du processus de création de l’artiste qui travaille exclusivement sur le motif, étudiant consciencieusement la nature en plein air. Six carnets de route avec des indications manuscrites datant de 1901 à 1923 retracent sept voyages effectués par Nozal avec des amis, le plus souvent à bicyclette. Vingt-cinq carnets de dessins datant de 1872 à 1927 évoquent la grande variété des endroits visités par l’artiste. Pour présenter et mettre en valeur ce don exceptionnel consenti par les descendants de l’artiste, le musée propose une exposition en ligne, « Alexandre Nozal (1852-1929), l’artiste voyageur ». Cette exposition présente une centaine d’aquarelles, pastels, peintures à l’huile et carnets de dessins. À peu près la moitié de ces œuvres provient d’institutions françaises et étrangères, et de collections particulières, les autres  étant désormais conservées au Petit Palais.

Grand voyageur, le peintre propose à travers ses œuvres un panorama du paysage français de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle. Nozal effectue des voyages en France, dans le Pas-de-Calais, au bord de la Seine, dans les Alpes, les Pyrénées, en Bretagne, en Normandie, en Provence, en Corse, mais aussi à l’étranger, en Algérie et en Suisse. Les carnets dévoilent ses méthodes et habitudes de travail. L’artiste voyageur adapte sa technique à chaque région visitée, et ébauche tour à tour montagnes, rivières, forêts, étangs, falaises, villages ou ports. Dessinateur, il utilise abondamment les techniques graphiques comme l’aquarelle, le pastel, le lavis pour saisir les paysages au gré de ses voyages et de l’instant. Ses dessins sont empreints d’un grand raffinement de tons. 

Alexandre Nozal, La Seine en amont de Saint-Cloud, août , carnet de dessins 12, dessin n°1, PPD5660Sa participation aux Salons est  ininterrompue  de 1876 à 1929. Travailleur zélé, il est membre de la Société des artistes français, des Pastellistes français, et président de la Société des peintres de montagne de 1906 à 1929. Nozal participe aux Expositions universelles de 1889 et 1900. En 1885, il épouse Jeanne Busquet, peintre de portraits et de scènes de la vie quotidienne, qui meurt dix ans plus tard de la tuberculose, lui laissant deux garçons. L’artiste reçoit la Légion d’honneur en 1895 et fréquente les grands auteurs de son époque, d’Ernest Renan à Guy de Maupassant. 

L’exposition proposée par le Petit Palais met en valeur un fonds inédit et séduisant, qui invite au voyage.

J. R.

 

 

Alexandre Nozal, Briançon, carnet de dessins 3, dessin n°2, PPD5651 Les calanques de Piana, 27 avril [1903], carnet de dessins 2, dessin n°10, PPD5650
Alexandre Nozal, Briançon, carnet de dessins 3, dessin n°2, aquarelle, crayon graphite et gouache, 18,3 x 27,5 cm, PPD5651 Alexandre Nozal, Les calanques de Piana, 27 avril [1903], carnet de dessins 2, dessin n°10, crayon graphite et aquarelle, 21,9 x 27,6 cm, PPD5650