Pierre Roche entretint avec l’écrivain Joris-Karl Huysmans une longue relation d’amitié : entamée en 1897, elle se poursuivit jusqu’à la mort de l’écrivain en 1907. En 1897, Huysmans, qui avait entendu parler des expériences menées par Pierre Roche dans le domaine de la gravure, décida de s’adresser à lui pour réaliser le frontispice de son ouvrage La Cathédrale. La gypsographie réalisée par Roche lui donna pleine et entière satisfaction et les deux hommes restèrent ensuite en contact. Pierre Roche rendit plusieurs fois visite à Huysmans installé à Ligugé dans la Vienne et Huysmans devint l’un des mentors du fils du sculpteur, Louis Massignon, dans le domaine spirituel.

Pierre Roche réalise le buste de Huysmans en 1898 : un exemplaire en plâtre est présenté au Salon la même année. Le bronze est achevé deux ans plus tard : offert à Huysmans, il est envoyé dans la demeure de l’écrivain, à Ligugé, en octobre 1900. À sa réception, Huysmans se montre enthousiaste : «Le buste mirifiquement patiné vient de se déballer ; il est arrivé en bonne santé, intact. Vous avez trouvé une couleur sourde et somptueuse – vraiment très bien. Il est comme le jardin, automnal.»

Pierre Roche, plus à l’aise dans les créations décoratives, ne s’est que peu intéressé au genre du portrait, qu’il n’a pratiqué que pour ses proches : ses portraits sont donc très rares. Dans ce domaine, le buste de Huysmans est incontestablement son chef-d’œuvre. Le portrait - extrêmement réaliste si l’on s’en rapporte aux photographies connues de Huysmans vers 1900 - est également très sensible et très vivant : l’expression du visage, à la fois pensive et animée, semble comme prise sur le vif, au détour d’une conversation amicale.

Il faut également souligner, outre les qualités d’expression du buste, ses qualités d’exécution. Quand il reçut l’œuvre à Ligugé,  Huysmans admira beaucoup la couleur  de la patine. Pierre Roche, en artiste curieux et inventeur, s’intéressait en effet beaucoup aux jeux qu’offraient les différentes nuances de patine.

Ce portrait de Huysmans est d’autant plus précieux qu’il est le seul exemplaire en bronze réalisé (deux plâtres sont actuellement localisés, l'un au musée Rodin et l’autre à la Bibliothèque de l’Arsenal). La qualité du buste de Huysmans fut également reconnue par les contemporains du sculpteur : il fut plusieurs fois reproduit dans des articles consacrés à Pierre Roche dans les années 1900-1910. Paul Vitry, historien de l'art et conservateur du département des sculptures du musée du Louvre, évoque ainsi les « excellents bustes-portraits » du sculpteur, dont celui de Huysmans.

C. C.-V.

 

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Portail des collections des musées de la Ville de Paris

Le portail des collections permet d'effectuer des recherches au sein des collections des 14 musées municipaux parisiens (environ 336 000 œuvres dont 43 000 œuvres du Petit Palais).

Il est également possible de télécharger gratuitement près de 12 000 images d'œuvres du musée.

Consulter le portail des collections
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.