?> Donation Rouart | Petit Palais

Donation Rouart

Le Petit Palais bénéficie d’une donation de douze œuvres issues de la famille Rouart, grâce à la générosité de Monsieur Jean-Marie Rouart, de l’Académie française.

Cet ensemble comprend deux œuvres d’Henri Rouart (1833-1912), une œuvre d’Henry Lerolle (1848-1929), un pastel de Maurice Denis (1870-1943) et huit œuvres d’Augustin Rouart (1907-1997). 

Henry Lerolle, Intérieur, PPP5021, donation Jean-Marie RouartHenri Rouart a été l’une des personnalités artistiques majeures du dernier quart du XIXe siècle et du début du XXe siècle : éminent industriel, peintre, mais surtout collectionneur passionné et éclairé, il contribua à la reconnaissance de nombreux artistes représentés dans les collections du Petit Palais, en particulier les impressionnistes. Le Salon-atelier de la rue de Lisbonne donné par Jean-Marie Rouart permet d’évoquer son hôtel particulier, lieu emblématique de la vie culturelle de la fin du XIXe siècle : Henri Rouart a représenté son « sanctuaire », où le principe d’accumulation des œuvres règne en maître. 

Second artiste représenté dans la donation, Henry Lerolle était l’arrière-grand-père de Jean-Marie Rouart. Si ce peintre est surtout connu comme décorateur, l’Intérieur issu de la donation Rouart vient brillamment illustrer sa veine intimiste. Ce tableau, héritier de la tradition hollandaise du XVIIe siècle, séduit par son atmosphère silencieuse, ses tonalités claires et l’acuité de sa lumière.  

Cadeau de mariage du peintre à Christine Lerolle, le pastel de Maurice Denis constitue un émouvant témoignage des liens unissant l’artiste et les familles Rouart et Lerolle. Si le musée possède un important ensemble d’œuvres du peintre nabi, la collection ne comportait pas encore de pastel, une typologie pourtant significative dans la production de ce maître. 

Augustin Rouart, Le Petit Pêcheur, PPP5016, donation Jean-Marie RouartLa majorité de la donation est consacrée à des œuvres d’Augustin Rouart, père de Jean-Marie : épris des maîtres de la Renaissance, notamment Dürer dont il reprend le monogramme, Augustin crée son propre style, combinant respect du réel, fascination pour la nature et goût pour le décoratif dans une synthèse profondément humaniste. Si sa carrière s’est prolongée jusqu’aux années 1980, sa production la plus significative se concentre autour des années 1930-1940, période représentée par les œuvres de la donation, à l’instar du Nageur et du Petit Pêcheur

Le Petit Palais mettra en valeur cette importante donation à travers une exposition-dossier du 29 mai au 3 octobre prochain, en dialogue avec des œuvres du musée liées à la famille Rouart, et enrichie par une quinzaine de prêts. Après les institutions ayant contribué à la redécouverte des Rouart et de leur entourage depuis une quinzaine d’années, le Petit Palais est heureux de pouvoir définitivement rendre une juste place à cette incontournable famille d’artistes et de collectionneurs.

A.-C. C.

Augustin Rouart, Le Nageur, PPP5015, donation Jean-Marie Rouart Augustin Rouart, Lagrimas y penas, PPP5017, donation Jean-Marie Rouart
Augustin Rouart, Le nageur, 1943 Augustin Rouart, Lagrimas y penas, 1943