+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
 Anonyme - Chaise à porteurs
François Boucher - La danse du petit chien
Jean-Baptiste Greuze - Un berger qui tente le sort pour savoir s’il est aimé de sa bergère
Hubert Robert - La Blanchisserie
 Jean Moisy (horloger) et Jean-Claude Chambellan dit Duplessis (orfèvre) - Pendule à orgues au concert de singes
Hubert Robert - Lavandières dans un parc
 Adrien Delorme et Pierre Roussel - Commode
Giambattista  Tiepolo - Alexandre et Bucéphale
Nicolas Sageot - Table bureau dit bureau Mazarin
Claude Joseph Vernet - Les Cascatelles de Tivoli
Jean-Honoré Fragonard - Jérôme de La Lande
 Manufacture de Beauvais  - Tapisserie : Psyché conduite par Zéphyr dans le palais de l'Amour et Psyché montrant ses richesses à ses sœurs
Roger Van der Cruse dit  La Croix (RVLC) - Meuble combiné : commode à battants - secrétaire en tiroir - armoire (à rideaux)
Jacques Louis David - La mort de Sénèque

Commode

Adrien Delorme et Pierre Roussel
Vers 1750-1760
Bâti en hêtre, et sapin pour les tiroirs. Placages de bois de rose, amarante, poirier, charme; bronzes dorés
H. 86,5 cm ; l. 146 cm ; P. 66 cm

Cette commode porte à la fois les marques de Delorme et Roussel. Le fabricant du meuble appose son estampille et le marchand, pour peu qu'il soit également ébéniste, frappe parfois la sienne propre.

La difficulté d'attribution du rôle de chacun tient ici au caractère exactement contemporain de leurs créations (Roussel admis à maîtrise en 1745 et Delorme en 1748), à l'emploi par les deux artisans de marqueteries florales et au fait qu'ils exercent tous deux le commerce du meuble. Cependant l'appartenance de cette œuvre à une série de sept, sur plusieurs desquels on relève l'estampille de Delorme, laisse à penser que celui-ci peut être le concepteur et Roussel l'exécutant.

Adrien Delorme (maître en 1748- actif jusqu'en 1783) fabrique des meubles en laque de Chine très rocailles et crée une marqueterie à fleurs sur un fond de chevrons alternativement clairs et foncés. Pierre Roussel (1723-1782) travaille pour Migeon et exerce presque jusqu'à sa mort d'importantes charges au sein de la corporation des ébénistes. A la différence de Delorme, son œuvre très variée s'adapte à tous les styles du XVIIIe siècle, du rocaille au néoclassicisme en passant par le transition. Il pratique les marqueteries géométriques, à fleurs de bois clair et noeuds de rubans et les paysages à architectures. Des encadrements de bois sombre épousent souvent les contours des  bronzes.


Marques Inscriptions Poinçons : 
Estampilles: DELORME, ROUSSEL et JME (marque de jurande)
Numéro d'inventaire: 
OTUCK00060
Numéro d'inventaire : OTUCK00060
Mode d'acquisition : Donation sous réserve d'usufruit d'Edward Tuck et Julia Stell, 1921 ; usufruit levé en 1930
Salle 11. L'art sous Louis XV
Section : XVIIIe siècle
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.