+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël
Raoul Larche - Buste d'enfant (portrait présumé de Marcel Lerolle)

Les Saisons : Le Printemps, L'Eté, L'Automne, L'Hiver

Paul
Cézanne
Aix-en-Provence, 1839 – Aix-en-Provence, 1906
4 peintures
Vers 1860

En 1860, Cézanne, encore inscrit à la faculté de droit d’Aix, fait ses débuts de peintre en décorant les murs du grand salon du Jas de Bouffan sur le thème allégorique des saisons. Il a vingt ans lorsque son père achète ce domaine aux environs d’Aix-en-Provence.
Jas de Bouffan signifie en Provençal « la demeure des vents ». La famille Cézanne séjourne à la belle saison dans cette grande bâtisse du 18e siècle. La silhouette massive du bâtiment percé de nombreuses fenêtres et les arbres du parc vont inspirer à Cézanne maints tableaux et aquarelles jusqu'à la vente de la maison.
Admiration ou dérision, le jeune peintre signe Ingres dont la grande toile de 1811, Jupiter et Thétis est exposée au musée Granet depuis 1834. L’exécution de ces décors, qui montre déjà une bonne connaissance des traditions artistiques et une recherche de style, a contribué à convaincre l’austère banquier Louis-Auguste Cézanne d’autoriser son fils à rejoindre Paris pour étudier l’art, ce qui est chose faite en 1861.
Le domaine du Jas de Bouffan est vendu en septembre 1899, suite au décès de la mère du peintre. Cézanne est alors en contact étroit avec Ambroise Vollard dont il peint le portrait durant plusieurs mois (portrait exposé salle 08). Grâce à ce marchand entreprenant, les prix de ses œuvres montent enfin. Est-ce à son initiative que les décors de jeunesse sont détachés de leurs murs d’origine ? On les retrouve, de fait, dans la succession Vollard en 1950.
I.C.

Le Printemps
315 x 98 cm
Inscription en bas à droite :  INGRES
Inv. PPP03048

L’Été
314 x 109,5 cm
Inscription en bas à droite :  INGRES
Inscription en bas à gauche : 1811
Inv. PPP03047

L’ Automne
314 x 105 cm
Inscription en bas à droite :  INGRES
Inv. PPP03046

L’Hiver
314 x 104 cm
Inscription en bas à droite :  INGRES
Inscription en bas à gauche : 1811
Inv. PPP03045

Mode d'acquisition : Don des héritiers Vollard, 1950
Oeuvres non exposées actuellement
Section : Paris 1900
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.