+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Giovanni-Batista  Cima da Conegliano - Vierge à l'Enfant
 Anonyme - Coupe : La Danse des Amours
 Anonyme - Chandelier
 Maître I.C. - Aiguière : Scènes de l’histoire de Jason et de la Toison d’or
Jan Mostaert - Portrait de Joost van Bronkhorst
 Anonyme - Grand plat ovale à décor de « rustiques figulines »
 Peintre du Jugement de Pâris, atelier de Maestro Giorgio Andreoli, dit Maestro Giorgio - Plat : Le jugement de Pâris
 Anonyme - Grand bassin : Deux Femmes de profil de part et d’autre d’un arbre de vie

Coupe : La Danse des Amours

Anonyme
Réalisation : Venise
Milieu du XVIe siècle
Verre incolore, décor polychrome peint à froid au revers, or
H. : 7 cm ; D. : 29,2 cm

C’est à Venise que commence l’histoire du verre de la Renaissance. L’invention d’un matériau très pur et incolore (cristallo), chauffé puis soufflé à l’air libre ou dans des moules, caractérise ce produit de luxe recherché par les élites européennes.

C’est au XVIe siècle que le verre vénitien atteint son plus haut degré de perfection avec une finesse et une élégance des formes sans précédent qui font de chaque pièce un véritable chef-d’œuvre.

Cette large coupe en verre cristallo présente un charmant décor peint à froid au revers. Le sujet, que l’on admire à travers l’épaisseur d’un verre parfaitement incolore, est inspiré d’une estampe gravée par Marcantonio Raimondi d'après Raphaël : deux Amours ailés conduisent une danse d’enfants sur un fond de paysage. Les fins rinceaux dorés qui ornent le rebord de la pièce ajoutent à la qualité et la richesse de sa décoration.

Conçue comme un luxueux objet d’apparat, cette coupe, dont le décor peint est exceptionnellement bien conservé, n’a certainement jamais eu de fonction utilitaire.

Numéro d'inventaire: 
ODUT01289
Numéro d'inventaire : ODUT01289
Mode d'acquisition : Legs Dutuit, 1902
Salle 32. Italie, France, Europe du Nord
Section : Renaissance
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.