+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Jean-Baptiste-Camille Corot - Marietta, dite L’odalisque romaine
Jean-Baptiste Carpeaux - Mademoiselle Fiocre
Louis-Ferdinand  Lachassaigne - Vase - Van Dyck peignant son premier tableau
Charles Durand dit Carolus-Duran - Mademoiselle de Lancey
Jean-Auguste-Dominique Ingres - François 1er reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci
Eugène Delacroix - Combat du Giaour et du Pacha
Jacob Mardochée dit Jacob-Petit - Pendule au mameluk
Jean-Baptiste Carpeaux - Buste de Samuel Welles de La Valette
Gustave Courbet - Courbet au chien noir
Édouard Manet - Portrait de Théodore Duret
Louis Léopold Boilly - Portrait de mademoiselle Athénaïs d’Albenas
Paul Gauguin - Vieil homme au bâton
Jean-Baptiste Carpeaux - Ugolin
Jan  Van Beers   - Les funérailles de Charles le Bon, Comte de Flandre, célébrées à Bruges dans l’église Saint-Christophe le 22 avril 1127
Gustave Courbet - La sieste pendant la saison des foins (montagne du Doubs)
Alfred de Dreux - Portrait de Monsieur et Madame Mosselman et de leurs deux filles
Jean-Désiré Ringel d'Illzach - Portrait de Jeanne et Mme Albert Dammouse
Octave  Penguilly L’Haridon  - Côtes de Belleville
Gustave Doré - La Vallée de larmes
Gustave Doré - L’Ascension
Camille  Pissarro - Le Pont Royal et le Pavillon de Flore
Paul Delaroche - Portrait d'Horace Delaroche

Masque de Silène

Manufacture de Sèvres d'après Aimé-Jules Dalou
1930 ou 1934 d'après un modèle réalisé avant 1885
Grès
H. : 14 cm ; L. : 10 cm ; P. : 4 cm

Après la mort de Dalou, les ayants droit du sculpteur décidèrent de faire éditer son œuvre , afin de la diffuser plus largement. Les éditions posthumes du masque de Silène sont documentées à la manufacture de Sèvres entre 1903 et 1942.

Les différentes marques présentes sur l'exemplaire donné au Petit Palais permettent de le dater de 1930 ou 1934 et d'identifier la signature de l'exécutant, Émile-Maurice Roucheret. Il s'inspire d'une étude préparatoire, conservée au Petit Palais, pour le monument en bronze du Triomphe de Silène, installé depuis 1898 au jardin du Luxembourg à Paris. 

Dalou commença à travailler sur le thème du Silène dès les années 1878-1879, pendant son exil à Londres, au retour d'un voyage en Belgique et en Hollande où il avait découvert la peinture flamande. Le masque en terre témoigne du soin à rendre de façon réaliste l'expression du vieil homme, à l'ivresse joyeuse et inconsciente.

L'exemplaire donné au petit Palais présente une face évidée à l'arrière, munie de deux trous d'attaches qui laissent penser que l'objet a servi de vide-poche ou de porte-bouquet. Ce masque en grès vient heureusement compléter le fonds Dalou du Petit Palais qui comprend peu d'œuvres éditées.

C. C.

Marques Inscriptions Poinçons : 
Signé en bas à gauche "Dalou", cachet de la manufacture de Sèvres au dos, monogramme ER (pour Émile-Maurice Roucheret), lettre-date C (1930) ou G (1934) difficilement lisible, marque ML non identifiée
Numéro d'inventaire: 
PPS03801
Manufacture de Sèvres d'après Aimé-Jules Dalou, Masque de Silène, grès
Aimé-Jules Dalou, Masque de Silène, terre cuite
Numéro d'inventaire : PPS03801
Mode d'acquisition : Don Y. Badetz, 2011
Oeuvre non exposée actuellement
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.