Le site utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de ce site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus et gérer ses paramètres ici.

Prostituée d’Alexandrie au Ve siècle, sainte Marie l’Égyptienne se convertit dans l’église de la Résurrection à Jérusalem. Elle se retira dans le désert palestinien, dans la région du Jourdain, où elle vécut le reste de ses jours dans la solitude et la pénitence.

L’icône est la transcription fidèle du portrait qui en est fait dans sa vie, écrite au XVIIe siècle et attribuée à Sophronios. Comparable à une « ombre », elle présente un visage émacié par le jeûne et la rudesse de sa vie, de même qu’un corps squelettique. Ses cheveux blancs « comme la laine » sont épars, elle porte un simple manteau jeté sur sa peau brunie par le soleil. Les rehauts de blancs renvoient à la lumière incréée, signe de sa sainteté.

La scène commémore la rencontre du moine Zosime, qui vint la visiter au soir de sa vie. Vêtu de l’étole sacerdotale, il lui donne la communion, faite de pain trempé dans le vin, à l’aide de la cuillère liturgique à long manche en usage dans l’Église byzantine. La sainte ouvre la bouche pour recevoir la communion qu’elle accepte de la main droite. Son bras gauche replié sur sa poitrine cache sa nudité dans un geste de pudeur.

Le monachisme se développa dès le IVe siècle en Égypte et en Palestine, à la suite du grand ermite saint Antoine qui engagea ce mouvement et dont la vie nous est connue par le récit qu’en fit Athanase d’Alexandrie peu après la mort du saint, en 356. Marie l’Égyptienne est l’une des rares figures féminines d’ermites connues.

R. Z.

Base des collections des musées de la Ville de Paris

Base des collections des musées de la Ville de Paris

Le catalogue en ligne des collections du Petit Palais compte aujourd'hui près de 35000 notices d'oeuvres et continue à s'enrichir progressivement.

Consulter le catalogue en ligne des collections du Petit Palais
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.