Le site utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de ce site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus et gérer ses paramètres ici.

Le sujet du Christ de pitié est connu dans le monde byzantin dès le XIIe siècle. Lié au cycle de la Passion, il constitue une image de dévotion destinée à la méditation sur la mort du Christ.

Le Christ est représenté de face, en position verticale, la partie supérieure du corps émergeant d’un sarcophage en porphyre, pierre réservée aux empereurs et signe de sa royauté. Sa tête inclinée et ses yeux clos indiquent qu’il n’est pas encore ressuscité, de même que ses deux bras repliés devant lui suggèrent sa position dans la tombe. Les stigmates de sa passion – mains transpercées par les clous et blessure au côté droit due à la lance d’un soldat – sont soulignés par de minces filets de sang. Le corps du Christ évoque par sa maigreur la souffrance endurée, tandis que ses cheveux reposant en boucles sur ses épaules atténuent cet effet par la douceur qu’ils apportent. Les instruments de la Passion structurent la scène : la Croix, surmontée de l’inscription « INRI » dont seul subsiste le bas, est peinte en en arrière-plan du corps; l’éponge et la lance (dont le haut est perdu) encadrent le Christ en oblique, produisant un effet de perspective.

R. Z.

Base de données des oeuvres de la Ville de Paris

Base de données des oeuvres de la Ville de Paris

Le catalogue en ligne des collections du Petit Palais compte aujourd'hui près de 35000 notices d'oeuvres et continue à s'enrichir progressivement.

Consulter le catalogue en ligne des collections du Petit Palais
Autre base documentaire

Autres bases documentaires

Découvrez une sélection de bases documentaires en ligne présentant des oeuvres du Petit Palais ou des documents en lien avec l'histoire du bâtiment et du musée.