+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Henry Cros (1840-1907)

Du rêve antique à l’expérimentation scientifique

Du 25 mars 2009 au 1er février 2010
©
Henry Cros - Amazone Henry Cros - Scène allégorique (les dieux de l'Olympe) Henry Cros - Les Dames de Thélème

A l’occasion du Salon du dessin, qui avait pour thème « les dessins de sculpteurs », furent exposées au rez-de-chaussée du Petit Palais, du 24 mars 2009 au 28 février 2010, les plus belles oeuvres d’Henry Cros conservées au Musée.

Au centre de la salle symboliste, la vitrine Carabin, spécialement réaménagée à cette occasion, dévoilait les pâtes de verre, les peintures à la cire et les céramiques de Cros récemment restaurées. A proximité immédiate, dans l’espace dévolu aux arts graphiques, des dessins inédits furent accrochés. Etudes préparatoires ou esquisses abouties pour des peintures ou des bas reliefs, plusieurs de ces feuilles témoignaient du fécond dialogue que les arts visuels entretiennent entre eux.

Les écrivains de la fin du XIXe siècle, tels Huysmans, Laforgue et Henri de Régnier éprouvaient une « vénération singulière » à l’égard de cet artiste chez qui le rêve de l’antique s’allie au goût de l’expérimentation scientifique. Rodin lui-même se montra très élogieux : « un des hommes les plus glorieux de la statuaire du XIXe siècle». Grand artiste trop ignoré aujourd’hui, Cros mérite d’être redécouvert et célébré.

En 1916, le richissime collectionneur, Jacques Zoubaloff fait don au Petit Palais de vingt-six pâtes de verre, céramiques et peintures d’Henry Cros. En 1983, le docteur Chadourne lègue Amazone, une célèbre pâte de verre. Fort de cette donation et de ce legs, le Petit Palais décide alors d’enrichir le fonds de cet artiste d’exception : depuis 2002, le musée mène une politique active d’acquisitions qui a permis l’arrivée de la terre cuite Centaure et Dryade, de soixante-cinq dessins, d’une peinture sur bois Le fil d’Ariane. L’achat, le plus singulier, (19 mai 2005), est une remarquable cire colorée, Les Dames de Thélème, qui fut exposée au Salon de 1880. En 2006, le monumental Vase des Métaux est transféré du musée Galliera au Petit Palais. Il est placé sur son socle édité par la Manufacture de Sèvres à l’entrée de la galerie consacrée aux grands formats du XIXe siècle. Enfin, en 2010 un don de la Galerie Chantal Kiener ainsi que l’achat d’un lot de dessins et d’une étude à l’huile sur toile complètent cette importante collection.

Grâce à tous ces enrichissements, le Petit Palais dispose aujourd’hui d’un ensemble très représentatif de l’oeuvre protéiforme d’Henry Cros, à la fois peintre et sculpteur qui redécouvrit à l’orée du nouveau siècle deux techniques oubliées : la peinture à l’encaustique et la pâte de verre.

Un centaure
Scène allégorique (les dieux de l'Olympe)
Scène allégorique (les dieux de l'Olympe)
Etude : femme nue
Femme et enfant
Femme nue assise
Femme agenouillée, de profil, avec des motifs floraux
Médaillon : femme de profil
Statuette de Marie Cros
Amazone
Les Dames de Thélème
Le Fil d'Ariane
Centaure et dryade
Plat Galatée
Vase "Les Métaux"
Vase "Les Métaux"
Plaque
Plaque
Plaque Femme à la lyre
A- A A+


Aucune activité liée actuellement ...