+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël
Raoul Larche - Buste d'enfant (portrait présumé de Marcel Lerolle)

Vase La Lutte pour la vie

Louis-Robert
Carrier-Belleuse
Paris, 1848 - Paris, 1913
1894-1895
Faïence
H. : 42 ; D. : 42 cm

Avec la Jardinière des Titans et le Vase Ronde d’enfants, le Petit Palais possède désormais trois vases de la Manufacture de Choisy-le-Roi dont la production brillante et virtuose est peu représentée dans les collections françaises.

A la base, des putti en délire, nourrissons joufflus et moqueurs, surgissent parmi des feuilles de chardon aux contours déchiquetés et montent à l’assaut du col dans un mouvement tourbillonnant. La parfaite maîtrise de la difficile technique de la pâte sur pâte permet au céramiste de varier les effets de relief et de surface. Sa science des couleurs l’autorise à marier et à fondre les tons les plus rares : roses pâles et verts languissants.

La Manufacture de Choisy-le-Roi joue un rôle important au 19e siècle dans le domaine de la céramique d’art. Elle fait appel à des artistes de talent, tels Chaplet, Dammouse, Albert-Ernest et Louis-Robert Carrier-Belleuse et obtient de nombreuses récompenses aux Expositions Universelles.
Louis-Robert Carrier-Belleuse reçoit auprès de son père et de Cabanel une double formation de sculpteur et de peintre. Très tôt, il manifeste un vif intérêt pour les « arts industriels » : il prend des leçons auprès de Deck et participe au concours de Sèvres en 1882 en envoyant un projet de jardinière. En 1890, il est nommé directeur des travaux d’art de la faïencerie de Choisy-le-Roi.
D. M.

Numéro d'inventaire: 
ODUT01945
Numéro d'inventaire : ODUT01945
Mode d'acquisition : Achat en 2009
Oeuvre non exposée actuellement
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.