+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël

Pendant Cascade

Georges
Fouquet
Paris, 1862 – Paris, 1957
Monture d’après un modèle de Mucha, décor d’après Desrosiers - Vers 1900
Or, émaux à jour sur paillons, opales, diamants et perle baroque
H. : 12 ; l. : 5 cm

Georges Fouquet succéda en 1895 à son père Alphonse Fouquet qui avait créé en 1860 une maison de bijouterie et joaillerie. Sous l’impulsion de collaborateurs animés d’idées nouvelles comme Alphonse Mucha et Charles Desrosiers, Fouquet transforma complètement l’art du bijou.

A Mucha, il commanda quelques parures exceptionnelles comme le bracelet destiné à Sarah Bernhardt et lui confia la décoration de son nouveau magasin, installé en 1900 au 6, rue Royale.
Desrosiers, un ancien élève de Grasset, dessina pour lui des bijoux d’un usage plus courant. Les bijoux de Fouquet s’imposent par leur caractère décoratif et par leur clarté d’exécution. Fouquet entoure fréquemment le contour de ses pièces d’une ligne de brillants de manière à mieux isoler le motif principal.
Il fait un grand usage des émaux dont il apprécie la transparence et la couleur délicate. Il les associe fréquemment aux opales choisies pour leurs reflets changeants et aux perles baroques qui présentent des irrégularités de surface et de matière. Il trouve l’essentiel de son inspiration dans la flore et la faune qui lui fournissent un répertoire inépuisable de formes et de couleurs.
D. M.

Numéro d'inventaire: 
PPO03570
Numéro d'inventaire : PPO03570
Mode d'acquisition : Achat, 1937
Oeuvre non exposée actuellement
Section : Paris 1900
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.