+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
 Anonyme - Chaise à porteurs
François Boucher - La danse du petit chien
Jean-Baptiste Greuze - Un berger qui tente le sort pour savoir s’il est aimé de sa bergère
Hubert Robert - La Blanchisserie
 Jean Moisy (horloger) et Jean-Claude Chambellan dit Duplessis (orfèvre) - Pendule à orgues au concert de singes
Hubert Robert - Lavandières dans un parc
 Adrien Delorme et Pierre Roussel - Commode
Giambattista  Tiepolo - Alexandre et Bucéphale
Nicolas Sageot - Table bureau dit bureau Mazarin
Claude Joseph Vernet - Les Cascatelles de Tivoli
Jean-Honoré Fragonard - Jérôme de La Lande
 Manufacture de Beauvais  - Tapisserie : Psyché conduite par Zéphyr dans le palais de l'Amour et Psyché montrant ses richesses à ses sœurs
Roger Van der Cruse dit  La Croix (RVLC) - Meuble combiné : commode à battants - secrétaire en tiroir - armoire (à rideaux)
Jacques Louis David - La mort de Sénèque

Meuble combiné : commode à battants - secrétaire en tiroir - armoire (à rideaux)

Roger Van der Cruse dit
La Croix (RVLC)
Vers 1760
Bâti en chêne. Placages à marqueterie de fleurs, frisé de bois de rose et amarante; bronzes dorés; marbre brèche d'Alep
H. 114 cm ; l. 74,5 cm ; P. 39,5 cm

Roger Van der Cruse (1728-1794), dit La Croix par traduction de son patronyme, demeure longtemps connu uniquement par la mystérieuse estampille de RVLC.

Bien que travaillant surtout pour d'autres, le marchand Poirier (vers 1720-1785) ou les ébénistes Pierre IV Migeon (1701-1758) et Jean-François Oeben (1721-1763), il exerce des charges importantes de sa corporation. Il produit aussi pour la Couronne au début des années 1770, par l'intermédiaire de l'ébéniste de la Cour Gilles Joubert (1689-1775).

Admis à la maîtrise en 1755, il pratique d'abord largement la marqueterie de fleurs, puis plus volontiers les motifs géométriques: croisillons - enserrant ou non des barbeaux ou bleuets, losanges imbriqués, coeurs et losanges entrelacés. Dans les années 1760, il partage avec Oeben les décors en cercles imbriqués. En un temps où s'impose l'acajou, il préfère les plaquages de bois clairs, bois de rose puis citronnier. Il livre surtout des meubles légers et des commodes transition, à caisson droit sur pieds galbés.

RVLC réalise plusieurs secrétaires en armoire de forme légèrement galbée ouvrant à rideaux coulissants, avec des bronzes d'un rocaille assagi. Plus tard le modèle achevé du secrétaire ouvrira à abattant ou à cylindre. A l'intérieur de celui-ci, la marqueterie partiellement colorée conserve sa vivacité d'origine.

Marques Inscriptions Poinçons : 
Non estampillé (attribué par référence à un secrétaire de l'ancienne collection Dutasta)
Numéro d'inventaire: 
ODUT01608
Numéro d'inventaire : ODUT01608
Mode d'acquisition : Achat à la vente Polès en 1926 sur les arrérages du legs Dutuit, 1902
Salle 11. L'art sous Louis XV
Section : XVIIIe siècle
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.