+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Jean-Baptiste-Camille Corot - Marietta, dite L’odalisque romaine
Jean-Baptiste Carpeaux - Mademoiselle Fiocre
Louis-Ferdinand  Lachassaigne - Vase - Van Dyck peignant son premier tableau
Charles Durand dit Carolus-Duran - Mademoiselle de Lancey
Jean-Auguste-Dominique Ingres - François 1er reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci
Eugène Delacroix - Combat du Giaour et du Pacha
Jacob Mardochée dit Jacob-Petit - Pendule au mameluk
Jean-Baptiste Carpeaux - Buste de Samuel Welles de La Valette
Gustave Courbet - Courbet au chien noir
Édouard Manet - Portrait de Théodore Duret
Louis Léopold Boilly - Portrait de mademoiselle Athénaïs d’Albenas
Paul Gauguin - Vieil homme au bâton
Jean-Baptiste Carpeaux - Ugolin
Jan  Van Beers   - Les funérailles de Charles le Bon, Comte de Flandre, célébrées à Bruges dans l’église Saint-Christophe le 22 avril 1127
Gustave Courbet - La sieste pendant la saison des foins (montagne du Doubs)
Alfred de Dreux - Portrait de Monsieur et Madame Mosselman et de leurs deux filles
Jean-Désiré Ringel d'Illzach - Portrait de Jeanne et Mme Albert Dammouse
Octave  Penguilly L’Haridon  - Côtes de Belleville
Gustave Doré - La Vallée de larmes
Gustave Doré - L’Ascension
Camille  Pissarro - Le Pont Royal et le Pavillon de Flore
Paul Delaroche - Portrait d'Horace Delaroche

Jardinière

Paul
Gauguin
Paris, 1848 – Atuana, 1903
Vers 1886-1887
Grès partiellement peint et émaillé, décor incisé et modelé
H. : 13,3 ; L. : 15,5 ; P. : 11,5 cm

Gauguin fait la connaissance du céramiste Chaplet en 1886. Il collabore avec lui pour décorer plusieurs céramiques montées au tour, en même temps qu’il élabore seul des pièces modelées à la main.

Ce sont des vases et des pots à simple ou double orifice, munis d’anses multiples dont l’apparence évoque souvent les poteries précolombiennes. Le grès, laissé partiellement à nu, reçoit un décor peint ou émaillé, cerné d’un trait gravé. Cette technique décorative rappelle le Cloisonnisme que Gauguin pratique au même moment dans ses peintures.
Entre 1886 et 1895, Gauguin crée une centaine de vases, pots ou pichets, exécutés la plupart du temps à Paris, au retour de ses voyages. Il n’en subsiste plus qu’une soixantaine.
D. M.

Numéro d'inventaire: 
ODUT01787
Numéro d'inventaire : ODUT01787
Mode d'acquisition : Achat en 1994
Salle 29
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.