+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Dirck Van Delen - Scène galante dans un palais
David Teniers le Jeune - Les Fumeurs
Jan Steen - Le petit quêteur
 Le Lorrain (Claude Gellée dit) - Paysage avec le port de Santa Marinella
Petrus Paulus Rubens - L'Enlèvement de Proserpine
Adriaen Van Ostade - L'Analyse
Jacob Jordaens - Le Repos de Diane
 Rembrandt - Portrait de l'artiste en costume oriental
Meindert Hobbema - Les Moulins
Nicolas de Largillierre - Perdrix rouge dans une niche
Henri Mauperché - Paysage
Frans Van Mieris dit Mieris le Vieux - Le Chant interrompu
Nicolas Poussin - Le Massacre des Innocents
Abraham de Vries - Portrait d'homme

Les Moulins

Meindert
Hobbema
Amsterdam, 1638 - Amsterdam, 1709
Vers 1664-1668
Huile sur toile
H. 77 cm ; l. 111 cm

Le « peintre des moulins », ainsi pourrait-on surnommer Meindert Hobbema tant le motif du moulin a marqué son œuvre. Des quelque tableaux dont il en a fait le sujet, celui-ci est considéré comme l’un des plus beaux et peut-être même le point de référence de la série.

On reconnaît ici les moulins de Deventer, ville de l’est de la Hollande, que le peintre découvrit lors d’un voyage en compagnie de son maître, Jacob van Ruisdael, dans les années 1660. Il en a rapporté de nombreux croquis, qu’il réutilisait ensuite à loisir,  procédant à des recompositions dans l’atelier à partir de motifs saisis « sur le vif », en pleine nature.

Ainsi, ses moulins prennent place dans une campagne verdoyante alors qu’ils étaient, en réalité situés en milieu urbain. Par ce biais, Hobbema confère à sa toile un caractère pittoresque, non dénué de poésie. Le moulin au toit rouge, son reflet dans l’eau traité avec virtuosité, la lumière qui baigne la nature, ainsi que les diverses figures qui l’animent contribuent à faire de ce paysage un petit havre de paix.

On a parfois voulu voir dans le motif du moulin une évocation de la destiné humaine et une illustration de l’ingéniosité des ingénieurs hollandais. Valorisant la grandeur du Siècle d’or, l’œuvre du Petit Palais constitue un véritable manifeste de la vie en Hollande au XVIIe siècle, réinventée par les peintres afin de donner dans leurs tableaux une image idéale de la nature.

A. R.

Numéro d'inventaire: 
PDUT00905
Numéro d'inventaire : PDUT00905
Mode d'acquisition : Legs Dutuit, 1902
Salle 28. Paysages
Section : XVIIe siècle
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.