+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer
Georges Clairin - Portrait de Sarah Bernhardt
Armand Point - Coffret «aux paons»
Camille Alaphilippe - La Femme au singe
Aristide  Maillol - Femme nue assise, la main gauche sur la tête. Etude pour la Méditerranée
Louis-Robert Carrier-Belleuse - Vase La Lutte pour la vie
Léon  Lhermitte - Les Halles
Fernand Pelez - La Mort de l'empereur Commode
Pierre-Auguste Renoir - Ambroise Vollard au foulard rouge
Jean Carriès - Mon portrait
Emile Gallé - Vase à deux anses
Georges-Henri Lemaire - Le Silence ou Immortalité
Charles-Alexandre Giron - La Femme aux gants, dite La Parisienne
Paul Sérusier - Tricoteuse au bas rose
Pierre-Auguste  Renoir - Portrait de Madame de Bonnières
Berthe Morisot - Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux
Pierre Bonnard - Conversation à Arcachon
Pierre-Adrien Dalpayrat - Plat : Le Jugement de Pâris
Joseph-Marius Avy  - Bal blanc
Marie Constantine Bashkirtseff - Parisienne, portrait d’Irma
Maurice Denis - Baigneuses à Perros-Guirec
Fernand Pelez - La Vachalcade
Alfred Sisley - L’église de Moret (le soir)
Théophile Alexandre Steinlen - Bal du 14 juillet
Edmond  Aman-Jean - Miss Ella Carmichaël
Raoul Larche - Buste d'enfant (portrait présumé de Marcel Lerolle)

Jeune fille en décolleté - La fleur aux cheveux

Berthe
Morisot
Bourges, 1841 - Paris, 1895
1893
Huile sur toile
H.70 x L.51,5 cm

Berthe Morisot fut la seule femme peintre qui participa chez Nadar, à la première exposition des impressionnistes, en 1874. La même année elle épousa Eugène Manet (1833-1892), le frère d’Edouard Manet qui avait fait d’elle de nombreux portraits.

Pour sa première exposition chez Nadar, la jeune femme  expose des pastels, des aquarelles et quatre peintures dont Le Berceau, peint en 1872 (Paris, musée d'Orsay), qui représente sa sœur Edma contemplant sa fille endormie. Après ces débuts remarqués, Berthe continue d’exposer régulièrement avec le groupe et à nouer de solides amitiés avec les peintres et les écrivains proches de ses préoccupations artistiques. Monet et le poète Mallarmé furent pour elle et sa famille des amis très proches. Renoir fut également un fidèle compagnon, particulièrement à la fin de la vie de Berthe Morisot. Ils peignirent parfois ensemble en échangeant motifs et idées.

On retrouve dans le tableau du Petit palais, la touche libre et vigoureuse, la fraîcheur de ton caractéristique des impressionnistes. Ses harmonies roses et vertes rappellent celles des baigneuses de Renoir. Œuvre des dernières années du peintre, elle peut se lire comme un hymne nostalgique à la jeunesse. Après le décès d’Eugène Manet, Berthe délaisse de plus en plus la peinture de plein air pour travailler la figure d'après des modèles, dans l’atelier aménagé dans son nouvel appartement, rue Weber, près du Bois de Boulogne. Elle fait alors souvent poser sa fille Julie, qui fera don de La jeune fille en décolleté au Petit Palais. Parmi les modèles qui viennent à l’atelier figurent deux sœurs, Jeanne-Marie, reconnaissable sur d’autres peintures à sa chevelure rousse et Marthe, représentée ici avec un bouquet de fleurs dans ses cheveux bruns.
I.C.

Numéro d'inventaire: 
PPP00488
Numéro d'inventaire : PPP00488
Mode d'acquisition : Don Ernest Rouart et Julie Manet, 1908
Salle 8. Cézanne et la modernité
Section : Paris 1900
Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail.