Le site utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des pages de ce site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. En savoir plus et gérer ses paramètres ici.

Les Saisons et les Heures

Les beaux jours reviennent ! Une occasion de lever les yeux vers une œuvre majeure du Petit Palais, "Les Saisons et les Heures". Peinte par Paul-Albert Baudouin, cette immense fresque décore la voûte qui surplombe le péristyle bordant le jardin du Petit Palais.

Paul-Albert baudouin, Les Saisons et les Heures, décor du péristyle du Petit Palais
Le peintre Paul-Albert Baudouin (1844-1931) a remis au goût du jour l’art de la fresque. Lorsqu’il reçoit une commande de la Ville de Paris pour orner le jardin du nouveau musée édifié à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900, l’artiste opte pour cette technique adaptée à une architecture en plein air. Son décor achevé en 1910, développe un programme iconographique ambitieux sur le thème du temps. La surface à peindre de 800 m² disposée en arc de cercle, rassemble près de trente tableaux différents. Frises et guirlandes végétales peuplées d’amusantes figures d’animaux se déploient sur toute la surface de la voûte, faisant ainsi écho au jardin intérieur du Petit Palais.

Paul-Albert baudouin, Le Printemps, décor du péristyle du Petit Palais
Les Saisons ont pris place sur l’intrados de quatre pavillons surélevés. L’artiste s’est inspiré de Michel Ange pour disposer de jeunes couples aux formes épanouies entourés par une végétation dont les tonalités varient en fonction de la saison représentée. Pour évoquer les Mois Beaudouin a inventé des scènes à plusieurs personnages disposées dans des médaillons dont le fond donne l’illusion d’une ouverture vers le ciel. L’iconographie évoque le calendrier révolutionnaire : nivôse, pluviôse, ventôse, germinal, floréal, prairial, messidor, thermidor, fructidor, vendémiaire, brumaire et frimaire. Les Heures du jour et de la nuit reprennent le même principe de scènes figurées peintes dans neuf médaillons de forme ovale : le Sommeil, le Rêve, l’Éveil, les Travaux Domestiques, le Travail, l’Étude, la Maternité, la Poésie et la Danse.

Le temps a désormais marqué ce magnifique décor peint directement sur la voûte. Une étude vient d’être lancée afin de préparer un grand chantier de restauration.

Paul-Albert baudouin, Vendémiaire, décor du péristyle du Petit Palais

Paul-Albert Baudoin, Les mois du calendrier révolutionnaire : Vendémiaire, 1910